Virginie Tournay

Virginie Tournay est biologiste et chercheure en Science Politique au Centre National de la Recherche Scientifique [CNRS] à l’Institut d’Études Politiques de Grenoble – UMR PACTE où elle enseigne les approches pragmatiques de l’action publique. Elle interroge la genèse des institutions partir d’une sociologie politique de « l’infiniment petit ». Elle vient de publier La Sociologie des institutions (PUF, QSJ, 2011), après Vie et Mort des agencements sociaux – De l’origine des institutions (PUF, 2009) et La Gouvernance des Innovations Médicales (PUF, 2007);  Les technologies de l’espoir: la fabrique d’une histoire à accomplir (PUL, 2010) ; elle a coordonné des numéros thématiques de revue autour des risques technologiques, de la fabrique des nanotechnologies et du militantisme médical. Elle vient de publier avec Aaro Tupasela (Institute of Science and Technology Studies, University of Helsinki) un numéro spécial de Science Studies intitulé Making a diffuse group consistent and substantial : Toward a Sociology of Social Texture. Elle exerce également des fonctions d’expertise au sein du comité scientifique du Haut Conseil des Biotechnologies (HCB). Elle a obtenu la médaille de bronze du CNRS [2011].